Pilier des Messéniens (SD 348-349)

Offrande composée de deux piliers triangulaires, l'un en marbre blanc, l'autre en calcaire sombre. Le premier portait une statue de Victoire semblable à celle qui a été retrouvée à Olympie, le second un trépied symbole de victoire également.

Les piliers, placés côte à côte, se trouvaient sur la terrasse du temple, peut-être à l'est comme à Olympie.

L'occasion de la consécration pourrait être une victoire remportée sur les Spartiates, encore que les restes de la dédicace, hormis le fait que l'offrande soit le fait des Messéniens de Naupacte, ne soient pas très explicites.

Le pilier de marbre est bien conservé (il avait même été remonté dans le premier musée des fouilles, ouvert en 1900), contrairement au pilier de calcaire dont seuls quelques débris ont été retrouvés remployés dans un mur moderne.

Le pilier de marbre porte des traces de boucliers (2 par face, soit 12 en tout si le 2e pilier était pareillement décoré) chiffre qui correspond au 10e du nombre d'homioi spartiates faits prisonniers lors de la bataille de Sphactérie en 425 av. J.-C.

Bibliographie :

- Jacquemin Anne, Laroche Didier, Notes sur trois piliers delphiques. BCH 106 (1982) pp. 191-218.

Anne Jacquemin, Didier Laroche, L’ offrande des Messéniens et Naupactiens à Delphes, in (O. Palagia dir.) Proceedings of the colloquium Ancient Naupaktos and its area held in Naupaktos on 15 November, 2014, p. 85-103.

En voir plus
En voir plus

Système particulier de scellement vertical, qu'on retrouve au monument contemporain qu'est le Parthénon et bien sûr sur le monument d'Olympie, pour la statue ailée, et qui consiste à empêcher la statue, du fait de la prise au vent des ailes, de "s'envoler" en cas de fortes bourrasques.

Ce type d'agrafe est normalement utilisé horizontalement, mais témoigne ici du souci d'assurer la stabilité de la statue, ce qui explique également qu'elle soit, contrairement aux autres statues placées sur des hauts piédestaux, en marbre et non en bronze.

Le choix d'une section triangulaire est bien sûr motivé par la présence d'un trépied (sur le pilier de calcaire bleu).

Pour autant, l'élévation répond, par ses proportions et son décor, aux règles classiques, mises en œuvre par exemple dans les antes des édifices : anthemion surmonté d'un bec de Corbin.

En voir plus

Site d'informations sur Delphes, créé par Didier Laroche

 

  • Twitter Basic
  • Facebook Basic
  • Instagram Basic
  • Pinterest Basic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now