Claros

Carte Claros et environs
Carte Claros et environs
press to zoom
1/2
Affiche CCCL (small)
press to zoom
1/1
klaros02
press to zoom
1/1

Claros était le site d'un oracle célèbre dans l'antiquité, l'équivalent de Delphes pour la région ionienne. Dépendant de la ville de Colophon, puis de son successeur Notion, le sanctuaire se trouvait au bord de la mer Égée, mais les alluvionnements ont depuis éloigné le rivage et recouvert tous les vestiges d'une épaisse couche de terre.

Pour cette raison, le site ne fut dégagé qu'à partir de 1950, d'abord par des équipes françaises puis par les archéologues de l'Université Ege d'Izmir.

De nos jours, les ruines sont le plus souvent submergées par les eaux de la nappe phréatique, dont la montée régulière a constitué un problème dès l'antiquité, obligeant les responsables du sanctuaire à reconstruire temples et autels.

vue des fouilles vers 1960
press to zoom
1/1
Vue aérienne des temples
press to zoom
1/1

Le temple principal, dédié à Apollon, accueillait une crypte oraculaire dans laquelle descendaient, de nuit, les consultants, pour obtenir une réponse a leur question.

plan temple et alentours
press to zoom
1/1

1. Temple d'Apollon

2. Temple d'Artémis

3. Autel d'Apollon

4. Autel d'Artémis

Comme son voisin à Didymes, le temple d'Apollon ne fut jamais terminé. Remplaçant un temple archaïque dont ne subsistent que quelques pierres, sa construction fut commencée à l'époque hellénistique puis poursuivie à l'époque romaine, en particulier sous Hadrien. Mais la colonnade périphérique ne fut réalisée qu'à moitié.

temple d'Apollon, état fin de l'époque hellénistique
press to zoom
1/2
Porte du sékos
press to zoom
1/1

Les vestiges les plus spectaculaires (mais souvent engloutis) sont ceux de la crypte oraculaire qui accueillait des pèlerins parfois venus de loin. Des prophètes interprétaient les réponses du dieu venues d'un puits situé dans une salle souterraine au fond du temple.

crypte (salle des consultants) en cours de fouille
press to zoom
Crypte oraculaire
press to zoom
1/1